Made in France

Comment développer le Made in France aujourd'hui ?

26 juillet 2018 2 min de lecture

Bien qu’il fasse l’objet de nombreux éloges, le Made in France peine à s’imposer. De plus en plus de produits portant cette mention sont disponibles. En effet, beaucoup de nouvelles entreprises misent sur une fabrication française. Cependant, il semble exister des freins au développement du Made in France de manière générale, auxquels il faut trouver des solutions à plusieurs échelles.

Un intérêt pour le Made in France
bien présent

Le Made in France est un aspect apprécié par nombre d’acteurs économiques. Neuf français sur dix estiment que c’est un sujet important, et un sur deux est prêt à payer plus cher pour des produits issus de l’hexagone.
C’est pour beaucoup la préservation du savoir-faire français, mais le Made in France est aussi synonyme d’une réduction de l’impact carbone lié au transport ainsi que de la création d’emplois sur le territoire (selon certaines études, consommer français régulièrement multiplierait par trois le nombre d’emplois en France).
Les français ne sont pas les seuls à apprécier le Made in France. Pour les consommateurs étrangers, c’est non seulement un gage de qualité mais aussi un petit bout de France à avoir chez eux. Plus qu’un produit qualitatif, c’est également dans une certaine mesure un moyen de diffusion de la culture française à l’international.

Drapeaux français Made In France

Des obstacles à surmonter

Les consommateurs ont un intérêt certain pour le Made in France et les entreprises possèdent la volonté de répondre à cette demande. L’Etat, quant à lui, aimerait voir les produits d’origine française reprendre des parts de marché. Alors pourquoi est-ce donc si difficile ?
Le développement du Made in France se heurte à plusieurs obstacles rencontrés à différents niveaux. Tout d’abord, il est difficile pour les produits français d’être compétitifs par rapport aux produits étrangers, notamment à cause du coût des matières premières ainsi que celui de la main d’œuvre. Cela entraîne une augmentation du prix du produit, ce qui peut également constituer un frein à l’achat : en période de crise, les français peuvent vouloir privilégier une solution plus économique.
Le transfert de savoir-faire peut être une autre cause de cette difficulté. En effet, certains professionnels déplorent l’absence de formations de qualité, les techniques de fabrication française se perdant avec le temps.

Quelques pistes pour développer le Made in France

Le développement du Made in France demande l’implication de tous les acteurs.
Du côté des consommateurs, le fait de privilégier à l’achat des produits Made in France plutôt que des produits fabriqués à l’étranger est essentiel.
Proposer des produits français requiert un effort de réorganisation de la part des entreprises. En effet, cela implique de travailler en priorité avec des partenaires se situant sur le territoire, ainsi que de disposer des outils nécessaires pour maîtriser la production du produit du début à la fin.
Cependant, les entreprises attendent de l’Etat des mesures afin de dynamiser l’économie nationale et rendre plus aisée la production de produits français, notamment en essayant de rendre ces produits plus compétitifs face aux offres venues de l’étranger.

En résumé

Le Made in France, bien que considéré comme un sujet important sur bien des aspects, a toujours des difficultés a réellement s’imposer sur le marché. Coûts de production et d’achat trop élevés, manque de compétitivité, nombreux sont les obstacles qui freinent son développement, qui ne peut continuer que par un effort de la part de tous les acteurs, de l’Etat aux consommateurs en passant par les entreprises.
Vue d’ici s’est engagée sur cette voie en relocalisant sa production en France, grâce à une réorganisation de sa production. En privilégiant le travail avec des partenaires locaux et en créant de nouveaux emplois, Vue d’ici participe à redynamiser son territoire en tant qu’acteur économique et écoresponsable majeur.

Partager