Fermetures

Comment poser des volets battants ?

09 août 2018 3 min de lecture

Les volets battants ont de nombreuses qualités : ils sont un atout charme pour votre maison et vous apportent également une protection supplémentaire contre les intrusions. Ils protègent vos fenêtres des intempéries tout en améliorant l’isolation de votre habitat.

Que vous souhaitiez construire une nouvelle maison, changer votre type de volets ou simplement remplacer ceux déjà installés, découvrez dans cet article les étapes nécessaires à la pose de vos nouveaux volets battants.

Le choix des volets battants :
une étape essentielle

Avant de les poser, il faut bien les choisir. Un des avantages des volets battant ? Vous pouvez les personnaliser selon vos envies et ce sur plusieurs points.

Tout d’abord, il est possible d’opter pour différents types de volets. Il existe les battants pleins, qui n’ont aucun espace entre les différentes lames ; les battants à persiennes, qui y laissent un petit espace ; enfin, certains types de volets mélangent ces deux caractéristiques.

Les volets battants sont disponibles dans de nombreux coloris et divers matériaux comme le bois, l’aluminium, le PVC ou encore le composite polyuréthane. Vous pouvez ainsi les personnaliser comme vous le souhaitez. Il est même possible de les faire réaliser sur-mesure, pour qu’ils soient parfaitement adaptés à vos fenêtres !

Les étapes pour poser
vos volets battants

Avant toute chose, il est important de mesurer vos fenêtres. Les mesures doivent être prises à l’embrasure de la porte, entre les faces internes, tant horizontalement que verticalement. Pour vos volets, déduisez un jeu de 5mm.
Deux méthodes sont possibles afin de poser vos nouveaux volets : ils peuvent être placés sur un précadre fixé préalablement ou en tableau, en scellant les gonds.

Solution avec précadre

Utiliser un précadre est pratique si vous voulez effectuer des travaux de rénovation. En effet, cela évite de retirer les gonds déjà existants et d’en sceller de nouveaux. De plus, un joint est mis en place entre le volet et le précadre afin de bénéficier d’une meilleure isolation ainsi que de plus d’obscurité dans la pièce une fois les volets fermés. Cette solution peut également se combiner avec un système de motorisation.
Tout d’abord, déballez votre précadre et assurez-vous que ses dimensions correspondent à celles de votre fenêtre. N’oubliez pas de contrôler le niveau et l’aplomb du tableau, pour pouvoir redresser le support si vous constatez une irrégularité trop importante. Attention cependant : même si les anciens gonds ne seront pas à enlever, il vous faut retirer les arrêts de vent et les butées, qui ne correspondront pas à vos nouveaux volets.
Ensuite, positionnez votre bloc volets fermé dans le tableau pour vérifier l’horizontalité et l’aplomb du précadre. Pour contrôler cela, ouvrez les battants petit à petit.
Une fois cela vérifié, repérer les points de fixation de votre précadre au travers des trous d’ancrage. Percez au diamètre indiqué sur votre notice avant de fixer le cadre avec des chevilles à frapper ou à visser selon le modèle. Réalisez ensuite les finitions : vous voilà prêt à profiter de vos nouveaux volets !

Solution sans précadre

Si vous préférez poser vos volets battants avec des gonds, il vous faut d’abord les préparer. Les mesures de votre fenêtre en tête, assurez-vous que vos fermetures sont à la bonne dimension ; coupez-les si besoin. Équipez-les de leurs pentures, barres et/ou écharpes, afin qu’elles soient prêtes à être posées.

Placez vos nouvelles fermetures en appui sur les cales, afin de vérifier que le jeu entre vos volets et la maçonnerie est identique partout. Ensuite, marquez l’emplacement des gonds afin de les fixer : la méthode dépendra du choix de vos gonds, qui se fera selon vos menuiseries.
Pour des gonds à visser, vous devrez percer quatre trous : deux au niveau de l’extérieur du tableau et deux face à l’« œil » des pentures, qui recevront les chevilles où seront vissées les tiges filetées de vos gonds.
Pour des gonds scellés, la méthode est un peu différente. Il vous faudra creuser quatre petites cavités en bordure de tableau, légèrement en biais par rapport à l’arête de l’embrasure.  Elles recevront les pattes de scellement ; une fois votre volet fermé positionné, scellez les gonds au ciment prompt.
Il est également possible d’effectuer un scellement chimique, qui a l’avantage de ne pas salir la pierre si votre maison est faite dans ce matériau. Ce procédé nécessite une cheville spéciale, ainsi qu’une injection de résine à prise rapide qui peut être proposée dans un ton pierre.
Une fois vos nouveaux volets battants scellés, effectuez quelques essais d’ouverture pour vous assurer que tout fonctionne parfaitement.
La pose de vos nouveaux volets peut être une opération difficile à mettre en place et si elle n’est pas bien réalisée, vous ne pourrez pas profiter correctement de vos nouveaux volets. Il est dans ce cas plutôt conseillé de faire appel à un professionnel, qui dispose de toute l’expertise pour effectuer ce travail dans les règles de l’art.

Partager